Machu Picchu

Les sept merveilles du monde moderne, aussi appelées les New7Wonders, sont une liste de monuments incroyables qui ont été sélectionnés par un vote global organisé par la New7Wonders Foundation. Cette fondation a été créée en 2001 par le cinéaste suisse Bernard Weber avec pour objectif de protéger le patrimoine culturel mondial et de promouvoir la diversité et l’harmonie globale à travers des projets communs.

La liste finale a été dévoilée le 7 juillet 2007, après sept années de campagne mondiale. Les sept merveilles du monde moderne ont été choisies parmi une présélection de deux cents monuments existants à travers le monde. Ces sites ont tous des caractéristiques exceptionnelles, qu’il s’agisse d’une réalisation architecturale impressionnante, d’un témoignage historique marquant ou d’une beauté naturelle époustouflante.

Parmi ces sept merveilles figurent : la Grande Muraille de Chine, Pétra en Jordanie, le Christ Rédempteur au Brésil, Machu Picchu au Pérou, la Pyramide de Chichén Itzá au Mexique, le Colisée à Rome en Italie et le Taj Mahal en Inde. Ces lieux symbolisent les prouesses humaines dans différents domaines tels que l’art et l’architecture mais représentent également différentes cultures à travers les époques.

Cet article vise non seulement à vous faire découvrir ces sept merveilles du monde moderne, mais aussi à vous faire comprendre pourquoi elles ont été sélectionnées comme telles. Nous espérons que ce voyage à travers les merveilles du monde vous inspirera et vous montrera l’incroyable diversité et richesse que notre planète a à offrir.

Histoire de la sélection

Le processus de sélection des sept merveilles du monde moderne a débuté en 2000 lorsque la New7Wonders Foundation a lancé une initiative pour choisir les nouveaux symboles du patrimoine mondial. L’idée était de donner à tout un chacun la possibilité d’exprimer son opinion et d’avoir une voix dans la sélection. Le vote s’est déroulé en deux étapes : une première phase de nomination, au cours de laquelle plus de 200 monuments ont été proposés, puis une phase finale où les participants ont voté pour leurs sept favoris parmi les vingt-et-un finalistes.

L’initiative prise par cette fondation non seulement mettait l’accent sur l’importance du patrimoine culturel mondial, mais visait également à stimuler le dialogue interculturel et à encourager le respect mutuel entre différentes cultures. En effet, Bernard Weber, fondateur de la New7Wonders Foundation, avait déclaré que ce projet visait à créer « un héritage mondial pour demain ».

Le vote final a eu lieu le 7 juillet 2007, date symbolique choisie pour sa référence aux sept merveilles originales. Après un long processus qui a duré près de sept ans et qui a impliqué des millions d’électeurs dans plus de 200 pays, les résultats ont été annoncés lors d’une cérémonie officielle à Lisbonne au Portugal. Cet événement marquant reste gravé comme un moment important dans l’histoire du patrimoine culturel mondial.

Les sept merveilles du monde moderne

La grande Muraille de Chine

La Grande Muraille de Chine est un chef-d’œuvre architectural qui s’étend sur plus de 20 000 kilomètres. Construite entre le 5ème siècle av. J.-C et le 16ème siècle, elle a servi à protéger l’Empire chinois contre les invasions des tribus nomades du nord. Cette structure énorme témoigne non seulement du génie militaire des anciens Chinois, mais aussi de leur capacité à réaliser d’immenses projets de construction.

La grande Muraille de Chine

Pétra

Pétra, en Jordanie, est une ancienne ville sculptée dans la roche par les Nabatéens au cours du premier siècle av. J.-C. Avec ses tombeaux élaborés, ses temples et son théâtre antique, Pétra témoigne d’une civilisation qui a prospéré en plein désert grâce à un système ingénieux d’aqueducs et de réservoirs.

Petra

Le Christ Rédempteur

Le Christ Rédempteur au Brésil est une statue monumentale du Christ qui domine la ville de Rio de Janeiro depuis le sommet du mont Corcovado. Inaugurée en 1931, cette œuvre massive symbolise l’accueil chaleureux que réserve la ville aux visiteurs venus du monde entier.

Le Christ Rédempteur

Le Machu Picchu

Le Machu Picchu, une citadelle inca perchée sur une crête montagneuse au-dessus de la vallée sacrée au Pérou. Construite vers le milieu du XVe siècle puis abandonnée après l’invasion espagnole, Machu Picchu reste un mystère historique enveloppé dans sa beauté majestueuse.

Machu Picchu

La Pyramide Chichén Itzá

La Pyramide Chichén Itzá au Mexique, un temple maya dédié au dieu serpent à plumes Kukulcan, date du 9ème siècle. Ses proportions précises et son alignement astronomique témoignent des connaissances avancées de cette civilisation précolombienne en matière d’astronomie et de mathématiques.

La Pyramide Chichén Itzá

Le Colisée à Rome

Le Colisée à Rome est le plus grand amphithéâtre jamais construit dans l’Empire romain. Inauguré en 80 après J.-C., il a accueilli des combats de gladiateurs, des reconstitutions de batailles célèbres et d’autres spectacles publics pendant plus de quatre siècles.

Colisée de Rome

Le Taj Mahal

Le Taj Mahal en Inde est un mausolée magnifique construit par l’empereur moghol Shah Jahan pour sa femme bien-aimée Mumtaz Mahal. Avec ses dômes imposants, ses minarets élégants et son revêtement blanc éblouissant en marbre incrusté de pierres précieuses, ce monument est une véritable ode à l’amour qui transcende les cultures et les époques.

Taj Mahal

Impact et préservation

Les sept merveilles du monde moderne jouent un rôle crucial dans notre compréhension des différentes cultures et civilisations qui ont façonné le monde tel que nous le connaissons aujourd’hui. Elles sont non seulement des trésors architecturaux et artistiques, mais aussi des symboles de l’ingéniosité humaine à travers les âges. Il est donc essentiel de préserver ces sites pour les générations futures. Heureusement, la plupart d’entre eux sont protégés en tant que sites du patrimoine mondial par l’UNESCO, ce qui garantit leur conservation et leur entretien.

Le tourisme joue également un rôle important dans la préservation de ces merveilles. Les revenus générés par les visiteurs soutiennent souvent directement les efforts de conservation sur place. Cependant, il est crucial que le tourisme soit géré de manière responsable pour éviter tout dommage potentiel causé par une fréquentation excessive ou irrespectueuse. Ainsi, chaque visiteur a également un rôle à jouer dans la protection de ces précieux témoignages du passé en respectant les règles établies sur chaque site.

(Visited 1 191 times, 2 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *